Archive par auteur

1980 – Catalogue expo Scanreigh – Galerie Dominique Marchés, Châteauroux (print)

1980 – Galerie Dominique Marchés, Châteauroux  »L’épreuve du silence » Texte en trois langues de Philippe Lacoue-Labarthe - Catalogue exposition 22 pages Nb et Couleur – Maquette Françoise Biver. (Voir l’article de parution sur le blog de Scanreigh et Biver)

L’époque (années 70) des toiles pulvérisées à la peinture juste avant que les formes et les visages commencent à poindre. Bref de l’histoire déjà ancienne, mais on aime bien retrouver ces vieux catalogues d’expo du temps où Scanreigh n’avait pas encore pensé à faire des tirages de tête avec moultes dessins, bois gravés etc…

Quant au texte: une épreuve ! Même en allemand je n’ai rien pigé et j’imagine assez (mes yeux s’embuent à la pensée comme disait Gotlib) le quidam de Châteauroux devant « Ballors avec Carmelles » une acrylique de 200 par 220 lisant Philippe Lacoue-Labarthe « … En détresse: ces peintures ne disent rien, justement elles ne parlent pas: elles restent muettes, et d’un mutisme irrévocable. » et plus loin à propos de « l’appel silencieux de l’oeuvre » (c’est le discours, à la limite du discours, de Heidegger)… puis « … »ce dont la peinture de Scanreigh fait l’épreuve avec droiture, ce qu’elle affronte avec droiture, c’est le silence de la peinture.«  Et de conclure « C’est de la peinture simplement, la mémoire d’un art ancien qui ne parvint jamais à lui-même, et qui doit aujourd’hui se taire…. »

Ben, « mazette » comme disait ma grand-mère qui était du sud, on en reste baba ! Tout ça dans la peinture de Scanreigh ! Et d’ailleurs comment un « art ancien » peut ne jamais parvenir à lui-même alors qu’il est lui-même l’art ancien ! Mais je ne suis pas « bercé » dans l’histoire de l’art qui ne revient pas sur lui-même. Comme disait un ami; « t’avais qu’à faire des études ! ».

Silence on tourne !

 

Scan Scan 2 Scan 4 Scan 3 Scan 5

Voir tout Scanreigh sur ce blog      Voir tous autres Scanreigh sur blog initial

 

0 Commentaires

R Bong XA – La France Illustrée 1899

On a déjà présenté l’imprimerie des Orphelins d’Auteuil de l’abbé Roussel. Ici deux gravures signées  R Bong XA dont nous n’avons aucun renseignements malgré les nombreuses gravures sur Internet.

EN ATTENDANT LE CORTEGE d'après ...  lLA PREMIERE NEIGE ET LA PREMIERE GLACE d'après .. voir d’autres gravures France Illustrée sur ce blog   voir sur blog initial

0 Commentaires

1996 – « La Creuse est partout autour de nous » Pierre Courtaud Illustrations Scanreigh – Edition numérotée courante

1996 – « La Creuse est partout autour de nous » Pierre Courtaud – Editions Thomas Anshelm, Bruxelles – Format 21×22.3, 42 pages reliées à la chinoise. Texte poème typographié sur Punch Ivoire 120 g accompagné de 12 dessins et d’un bois gravé de l’artiste.
Tirage à 80 exemplaires signé par l’auteur, l’artiste et le typographe dont 12 exemplaires de tête accompagnés d’un dessin original aux crayons de couleur et à l’aquarelle relié au livre. Référencement « Livres à l’envi » N°88, BM La souterraine, BN Luxembourg, Lyon BM et Lyon BM/ Chomarat et Marseille CIPM. Scanreigh à beaucoup collaboré avec Pierre Courtaud (voir Scanreigh et Biver, le blog)

« ici ou à des milliers de kilomètres chaque battement d’ailes de ce papillon gris-bleu fait un instant parfait »

On a l’édition courante donc numérotée au fil de l’eau . De la bel ouvrage comme on disait en vieux françois. Les illustrations de Scanreigh sont quelque peu énigmatiques bien qu’en creusant un peu on distingue quelques éléments d’intention…. Mais faut creuser tout de même ! Ce qui n’est pas sans rappeler la cultissime phrase de Clint Eastwood « dans la vie y’a ceux qui ont le pistolet chargé et  ceux qui creusent… »
Nous on creuse  !

_DSC3945 _DSC3947 _DSC3948 _DSC3949 _DSC3950 _DSC3951 voir autres collaborations sur ce blog    Voir tout Scanreigh sur blog initial

0 Commentaires

Annimo – Acrylique sur Kraft

Archivé à l’époque (on ne sait plus à quelle date!), ce buste de femme d’Annimo. Plein de tendresse. Beau travail.

sur Kraft format 95x64 sans titre non signé non daté  voir Annimo sur ce blog     Voir Annimo sur blog initial

0 Commentaires

1994 – Affiche Scanreigh – Galerie de prêt de multiples d’art – Artothèque de Nice (Print)

On continue notre tour d’horizon des affiches de Jean-Marc Scanreigh . Ici l’artothèque de Nice.  Toujours aussi étranges que les oeuvres de cet artiste. On adore. Nous n’avons pas pu déterminer l’oeuvre reproduite. Recherches en cours à moins que l’artiste repère cet article et nous réponde. Avis à la population !

affiche format 60x40 Voir les oeuvres de Scanreigh sur ce blog    Voir d’autres oeuvres sur blog initial    Voir site Scanreigh et Biver

0 Commentaires

Crocuta Crocuta Fanzine – Anne-Frédérique Maurer et Aude Aussilloux « Elle était là » -Edition limitée numérotée 38/50

On retrouve les deux artistes Anne-Frédérique Maurer et Aude Aussilloux notamment sur les ateliers de la main gauche. Dans la lignée du fanzine avec en façade un petit non en rouge. Opus n°38/50.
Belle réussite avec un petit livret (comme d’hab) illustré.
Nous on dit oui ! et quand c’est OUI c’est pas non ! Non mais …!

_DSC3933 _DSC3934 ensemble pochette _DSC3936 _DSC3937 _DSC3938 dos livret  Voir les autres Crocuta Fanzine

0 Commentaires

2013 Affiche Scanreigh – « Stations du Noir » (Print)

Superbe affiche pour cette exposition à Chalon Sur Saône. Quelques images trouvées sur Internet pour illustrer cet article. On avait déjà présenté le carton d’expo ( lien).

affiche format 42x30  Chal-4  Chal-peyr1  Voir Scanreigh sur ce blog    Voir Scanreigh sur blog initial

0 Commentaires

Crocuta Crocuta Fanzine – Cendres Lavy « Dissiper » – Edition limitée numérotée 37/50

Artiste-philosophe, Cendres Lavy réunit et croise deux territoires au sein d’une pratique plastique protéiforme et intense. Elle jongle entre le dessin, la gravure, la photographie, la peinture, la couture et la poésie pour nous livrer une œuvre extrêmement graphique, abrupte et débarrassée des codes de représentations traditionnels. « Les techniques que j’utilise représentent en creux et à l’envers, saisissent une entité sémantique, afin d’en offrir une image à rebours, frontale, active et concentrée. »

Avec une tonalité sombre et inquiétante, l’artiste dessine des corps imparfaits aux visages grimaçants, des monstres hybrides, mi-humains, mi-animaux. Des corps nus, perçus dans leur intimité, embarrassante, sans fard. Avec une prédilection pour les confrontations physiques intenses, brutales, difficiles, Cendres Lavy examine chacune des facettes des relations entre femmes et hommes. Elle y recueille les rapports de force, les tensions, les complexités et une forme de bestialité inhérente à une sexualité assumée et à une dimension érotique qu’elle déploie sous toutes ses coutures.

En 2015, Jean-Paul Gavard Perret dans http://salon-litteraire.linternaute.com/ nous livre sa belle critique sur cette artiste; « Cendres Lavy articule son travail entre l’art et la philosophie. Le premier met en acte la seconde en cassant l’idéologie masculine dominante qui recouvre la majeure partie de l’art. Cendres Lavy la déplace et l’inverse. Sans renoncer au sacré de l’art elle le met en état de recevoir une nouvelle pensée et à l’impensé que la conscience recouvre. Tordant les clichés ses femmes et ses hommes créent un nouvel éros. Dessins et encre sur papier cassent les préjugés dans un long travail de capture, d’épuisement, de caviardage voire d’une forme de caricature. »

Waouh !! tout ça tout ça ! Mais c’est bien dit et nous on aime son opus « Dissiper » numéro 37/50.

_DSC3907 _DSC3906 ensemble dans pochette détail  livret détail livret dos livret  Voir autres Crocuta

0 Commentaires

Alfred Molet (1854 – 1941) – Huile sur bois

Autant dire qu’on a récupéré un Alfred Molet dans une benne à déchets. Effectivement même après nettoyage il a vraiment souffert ce pauvre tableau. Bon ça nous a fait connaître ce peintre de Thoissey dans l’Ain ainsi que les divers articles sur internet.

Une huile sur bois signée mais non datée. Bref une relique. On garde !

huile sur planche bois format 32x45  detail signature

0 Commentaires

Crocuta Crocuta Fanzine – Emmanuelle Pidoux

Emmanuelle Pidoux, artiste née en France en 1970, vit et travaille à Dunkerque. Membre fondatrice des Éditions du 57 et de Frédéricmagazine dans les années 2000, elle poursuit son travail d’éditrice commencé de manière active dans les années 90 avec la collection Crocuta Crocuta qu’elle mène aujourd’hui seule. On retrouve son travail de dessinatrice au sein de différentes expositions et dans plus d’une centaine de graphzines et de publications. chaque fanzine de la collection Crocuta Crocuta est tiré à 50 exemplaires et numéroté. Le fanzine est livré sous pochette transparente au format total de 22x12cm. Bon nombre de numéros sont déjà « out of print ». On a pu en récupérer quelques uns qui sont encore en vente sur le site.

On présentera ainsi Cendres Lavy avec « Dissiper », « Industrie sans parole » de Delphine Chauvet, « Légère tension » de Marine Pagès,  »ça brûle » de Karine Veyres et « elle était là » de Anne-Frédérique Maurer et Aude Aussilloux.

carte visite dos carte visite  principes du fanzine  éditions  voir  parutions Crocuta

0 Commentaires
1...5859606162...69

Muhammadalshahrani53 |
International Culture |
Filepaper3 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Danteaeob282
| Play with cathedrale
| Myleshtxz936