Résultats de recherche for l antilope

2024 – Galerie L’Antilope – Jean Marc Scanreigh et Philippe Clerc « Epreuves et Figures »

Il y a plus de  40 ans Philippe Clerc photographiait l’artiste dans son atelier lyonnais.
Ils se retrouvent aujourd’hui à la galerie l’Antilope à Lyon pour une expo entre photos et dessins; création commune, la photo de l’un sert de prétexte au
dessin de l’autre.
A noter également la participation du photographe à l’exposition « Improbable Certitude »
de Mai à Juillet à la Filature de Varennes-sous-Dun dans le 71.
On ne note plus les expos de Scanreigh tant il est « ubi et orbi ».

flyer expo IMG_20240531_183304_855 mise en abîme Photographe inconnu Philippe Clerc au centre photographie insta scanreigh IMG_20240531_183520_462 flyer et carte visite Philippe Clerc voir tous autres Scanreigh

0 Commentaires

2020 – Scanreigh – Galerie l’Antilope – Jeux de l’oie /2023 Dédicace

Nous avons déjà présenté cette expo à la galerie L’Antilope à Lyon avec ce beau catalogue qui avait été dédicacé par presque tous les artistes exposants.
Il en manquait un et non des moindres ; jean Marc Scanreigh. Il a bien voulu intervenir un peu après avec cette belle dédicace.

_DSC6920 _DSC6921 _DSC6922 _DSC6923 voir autres Galerie L’Antilope

0 Commentaires

2016 Scanreigh – Plaquette Galerie l’Antilope Lyon carton expo « Entaille et Guipure » (Print)

Peu de gens savent que la guipure n’est pas une dentelle, mais une broderie. Etymologiquement, le mot veut dire « tortiller ». Alors, suivons le fil, et entrons dans les méandres de sa riche histoire.

Si la guipure est généralement rangée dans la catégories des dentelles, elle n’est pas fabriquée sur des métiers à dentelle, mais sur des métiers à broder, et c’est là le secret de sa différence. La guipure est une broderie dont le fond a été éliminé. Dès lors, Il est assez facile de la distinguer d’une dentelle. La dentelle est plus légère, et possède toujours un fond. La guipure est souvent lourde, épaisse et très ouverte. En regardant de plus près, on peut remarquer un détail qui ne trompe pas. Dans la guipure, le fil peut suivre les contours d’un motif quelles que soient ses sinuosités. On dit qu’il « grimpe » sur le dessin. Cela permet d’obtenir des décors très nets, bien ourlés et de haut relief. Alors que dans la dentelle, le fil ne peut jamais retourner en arrière : il suit la progression de la fabrication de l’étoffe, puisque le fond et le motif sont confectionnés ensemble.

Le mot « guipure », qui signifie à l’origine « tortiller », a des applications variées, qui peuvent prêter à confusion. Le terme est d’abord apparu chez les passementiers, pour désigner un gros fil « guipé » (mèche entourée de soie, viscose ou fibranne), épais, luisant et rond, dont l’aspect rappelle le point de bourdon omniprésent dans la guipure. Le terme s’applique également à ces filets brodés à mailles carrées, dont on faisait des rideaux, très en vogue dans la première moitié du 20ème siècle. Cette guipure-là s’appelle précisément « guipure bobinot ». Passée de mode, elle a laissé la place à la « broderie chimiquée », qui est la guipure telle que nous la connaissons aujourd’hui, et qui tient son nom de ce que le fond a été dissout.

Vous ne pourrez pas dire que vous ne savez pas ce que c’est qu’une guipure !

Tout ça pour dire que Scanreigh ne fait pas dans la dentelle. Rien se sert de broder sur cette plaquette qui reflète l’éclectik(C)isme de cet artiste. On aime ses tailles et ses entailles !

2016 Galerie l'Antilope - recto  2016 Galerie l'Antilope - verso  voir Scanreigh de toutes les tailles

0 Commentaires

2001 – Scanreigh – Galerie l’Antilope Lyon – carton expo petites huiles « Je reviens de suite » (Print)

On a déjà beaucoup parlé de la Galerie L’Antilope à Lyon. En 2001 Scanreigh exposait déjà ses petites huiles. Belle plaquette de la galerie.

Scan 4Scan 4 verso Voir Galerie L’Antilope sur ce blog     Voir ailleurs sur l’autre blog

0 Commentaires

Galerie l’Antilope, Lyon – « Jeux de l’oie » – Catalogue 2020-2021 (Print dédicacé)

Prévue en 2020 et maintes fois reportée pour cause de pandémie l’exposition « Jeux de l’oie » à la Galerie l’Antilope à Lyon a enfin lieu.(Jusqu’au 22 Octobre 2021)
A cette occasion le catalogue couleur au format 20×30 de 32 pages sur une maquette de Valérie Neau est sorti. Avec dans l’ordre de parution: Pierre Randalas, Jean-Marc Scanreigh, Alain Delorme, Louis Seror, Gilbert Houbre, Françoise Lorson, Hervé Vadon, Bruno Guédel, Marc Léonard, Denis Gaydier, Fabrice Turrier, Patrick Depraz et Valérie Neau;
En amorce, l’image du jeu de l’oie peint par Gabriel Guédel dans les années 50.

A noter également, fidèle à son habitude, un jeu (Le jeu du Minotaure aux cornes rouges – Edité par Baby Lone en 1988) concocté par Scanreigh avec l’intervention textuelle de Gilbert Lascault collectionneur de l’étrangeté dans ses chambres métamorphosées comme il le dit lui même. (cf  Télérama 98 – La révolution surréaliste). 201300564_1 _DSC2527 _DSC2528 

Une grande partie des artistes ont bien voulu nous dédicacer ce document et nous les en remercions. Une fois de plus la Galerie l’Antilope nous épate tant par son accueil et sa gentillesse que par sa recherche d’une proposition artistique des plus éclairée.(voir également le très beau carton d’exposition)

scan 1 1 scan 2 2 scan 3 3

0 Commentaires

Galerie L’Antilope Lyon – Plaquettes expos diverses – Félix Fénéon, Fabrice Turrier, Scorbut, Jean-Marie Kerleroux

On a souvent parlé de la Galerie L’Antilope, 99 rue Bossuet Lyon 6° à propos des expositions de l’artiste Scanreigh.
Une petite galerie très dynamique dirigée avec brio par François JEROME. Ici quelques plaquettes d’expo qui montre l’éclectisme de cette galerie.
De gauche à droite; Félix Fénéon et Fabrice Turrier en 2014, Les dessinateurs de Scorbut en 2016 et Jean-Marie Kerleroux en 2017. C’est sans compter les multiples autres expos dont nous n’avons pas les plaquettes.
Bref une Galerie à suivre et à fréquenter. En ce moment « Jeux de l’oie », on a déjà présenté la plaquette d’expo.

_DSC5410 _DSC5411

0 Commentaires

2021 – Salon du Livre Rare – Grand Palais, Paris – Scanreigh

Un Scanreigh exposé au salon du livre rare à Paris. On savait qu’il fallait lire la peinture de l’artiste…Donc normal qu’il soit au salon du livre rare. Et quelle oeuvre, sûrement sortie tout droit de l’expo « Un coin doré » qui avait eu lieu à la Galerie l’Antilope à Lyon. Baroque à souhait ! Superbe

24 - 27 septembre 2021 IMG_0240 détail voir autres scanreigh

0 Commentaires

2021 – Galerie L’Antilope, Lyon « Jeux de l’Oie » Carton d’exposition

Presque gothique ce carton d’expo « Jeux de l’Oie’ à la Galerie l’Antilope à Lyon avec de nombreux artistes. On va citer ceux que nous avons dans la collection; bien sûr Scanreigh mais aussi Denis Gaydier. Au-delà d’eux, ceux que l’on a pas, un magnifique travail de création pour chacun d’entre eux. Bref, belle expo dès vendredi 24 septembre.

jeux de l'oie recto jeux de l'oie verso

0 Commentaires

2001 – Scanreigh – Galerie L’Antilope, Lyon – « Dessins d’exposition et brouillons un peu arrangés » – (Print non dédicacé)

En 2001 la galerie a la bonne idée d’exposer les dessins d’expo et brouillons  de Scanreigh. Finalement on garde tout de Scanreigh qui recycle lui-même, d’ailleurs, certains tirages sur d’autres tableaux. Un sorte de cycle « vertueux ». On connaissait ce cercle dans l’économie solidaire, Scanreigh l’utilise à son profit dans l’art. Les collectionneurs sont ravis !

Scan 2 Scan 2 verso

0 Commentaires

2007 – affiche Scanreigh – Galerie l’Antilope Hublots – Matrice gravure sur bois signée

2007 – Galerie L’Antilope, Lyon – - Pour une fois on a la matrice mais pas l’affiche sortie à l’occasion de l’expo « Hublots » en 2007 à la galerie l’Antilope à Lyon. - L’affiche est référencée sur le livre « No Where – vous ne regardez pas vous lisez » du Carré d’Art à Nîmes – Bois gravé sur Japon et édité par l’artiste. - Format 50×40 sur 58×48 – Tirage 8 EA – Ref 201023/1 page 78 du livre (Livre qui recense les livres d’artistes et Estampes 1984-2011 de l’artiste).

Tirage très faible donc les affiches ont dû disparaître dans les limbes du temps qui passe. Donc on en a même pas une mais l’artiste nous a fait la joie et l’honneur de nous offrir la matrice signée. Dans la foulée on a récupéré le flyer de l’expo. On aime bien ces débuts d’histoire, ces bouts de papier et de bois qui finissent généralement au rebus. Faudra bien, un jour peut-être, qu’on tamponne cette matrice pour voir comment était cette affiche.

format 50  x 40 L'Antilope  LYON - dec 2007 retouché détail signature  hublots  Voir Scanreigh sur ce blog   Voir Scanreigh sur blog initial

0 Commentaires

Muhammadalshahrani53 |
International Culture |
Filepaper3 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Danteaeob282
| Play with cathedrale
| Myleshtxz936